mercredi 21 septembre 2016

Carantec : Boule plombée. Une tradition carantécoise

Le Télégramme, l'info vous suit partout

Boule plombée. Une tradition carantécoise
L'association est présidée par Hervé Jacquet (à droite).L'association est présidée par Hervé Jacquet (à droite).

L'association carantécoise La Boule plombée que préside Hervé Jacquet porte haut la renommée de la boule bretonne telle qu'elle est pratiquée dans le Nord-Finistère. Le boulodrome, attenant au local jeunes, propose toute l'année des initiations à ce jeu d'adresse qui ne nécessite aucune force physique particulière et peut être pratiqué par tous. La boule plombée est la plus singulière des boules bretonnes puisque sa principale caractéristique est de comporter cinq cylindres de plomb logés dans la masse. Et ce jeu d'adresse a sa subtilité : le cinquième plomb appelé le « fort » est incrusté d'un côté de la bande de roulement et son rôle est de permettre à la boule de virer lorsque sa vitesse diminue.

Souvent en salle
À l'opposé du « fort », une cavité non plombée, appelée le « contre fort », est pratiquée pour accentuer l'effet du plomb opposé. Les boules doivent être lancées en les roulant, sans les jeter. Chaque trou dans l'allée dévie les boules de leur trajectoire et le jeu devient alors impossible. C'est pourquoi, comme à Carantec, le jeu se déroule souvent en salle. Le boulodrome est ouvert les lundi, mercredi et samedi, le début des parties se fait à 14 h 15. Côté administration, le bureau est composé comme suit : président, Hervé Jacquet ; secrétaire, Jean-Marie Guyader ; trésorier, Philippe Jacq.

Contact
Hervé Jacquet tél. 06.50.97.24.35.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire