Les boules plombées

Le jeu des boules bretonnes plombées du pays de Morlaix nécessite deux boules plombées en bois dur ou en résine. Elles pèsent entre 1,8 kg et 2,3 kg et font entre 12,5 et 13,5 cm de diamètre. Les boules en bois plus fragiles ne sont presque plus utilisées. Elles sont maintenant remplacées par des boules en résine. Afin de reconnaître ses boules sur l'allée, le joueur met un point de couleur dans le contre fort ou grave ses initiales. Depuis quelques années, les boules multicolores font leur apparition.
Boules en bois - Photo de Daniel Mingant*Autrefois, la boule Morlaisienne plombée était entièrement fabriqué par un artisan menuisier, en bois de gaïac une essence rare, extrêmement dure et dense, importée d'Amérique du Sud. "Un bois très difficile à travailler, précise Bruno Guezennec, fabricant de boules plombées. L'aubier de Gaîac est plus dur que le chêne. Alors le cœur... Si vous mettez ce bois dans l'eau, il coule ! Mon grand-père et mon père ont toujours façonnée leurs boules dans ce bois : et mon grand-père les faisait à la main. Un travail de fou ! "Bruno Guezennec est certainement le dernier tourneur sur bois du Finistère a encore plomber et vendre des boules plombées du pays de Morlaix.
Tél / Fax 02 98 88 10 82 Site internet : http://www.tournerieduviaduc.com/
*"Bruno Guezennec est tourneur sur bois depuis 20 ans. Il a pris la suite de son père, dans l'entreprise de menuiserie créée par son grand-père, à Morlaix, il y a une soixantaine d'années. Comme ses aînés, Bruno fournit les joueurs de sa ville, mais également ceux des alentours (...). Plomber une boule ne s'invente pas. C'est tout un art. Bruno Guezennec repère l'emplacement exact des cavités à l'aide d'un compas. Il perce les cinq orifices avec la précision d'un horloger (les trous ne doivent pas dépasser 2.7 cm de profondeur) et verse le plomb fondu à l'aide d'un petit moule, pour éviter les débordements du métal en fusion. Ensuite, il "mate" (tasse) le plomb avec un maillet et une soupape de moteur de voiture, avant de parfaire son travail par un passage à la paille d'acier. Le poids de plomb, 40 à 60 grammes, varie en fonction de la taille de la boule et en fonction de la taille de votre main. La doublette vous coûtera entre 100 et 110 euros."
Plombage des boules par Bruno Guezennec - Photo de Daniel Mingant
Bruno GUEZENNEC Artisan tourneur sur bois - 46 voie d’accès au Port 29600 MORLAIX
* Textes tirés des articles de Patricia Joncour écrits en 1996. Les photos sont de Daniel Mingant.

1 commentaire:

  1. Bravo M. GUEZENNEC pour votre talent qui perpétue celui de votre grand'père.
    Suite à notre communication téléphonique de ce jour, je possède d'ailleurs des boules bretonnes morlaisiennes plombées fabriquées par votre grand père !!!!
    voici mon e-mail si ces belles boules intéressent : maryvonne.bohec@wanadoo.fr

    RépondreSupprimer