vendredi 22 mai 2015

Plougasnou - La maison de la boule plombée : le préprojet


Dans la région de Morlaix, chaque café tant en ville qu’à la campagne avait son allée de boules plombées. Ce jeu d’adresse traditionnel de notre région était très présent et participait à la vie quotidienne. Bien que les femmes et les enfants fussent rarement admis dans le jeu au quotidien, c’était en famille que les évènements étaient partagés les dimanches et jours fériés. La moyenne d’âge des joueurs n’a cessé d’augmenter et leur nombre a considérablement baissé. Les cafés ont également perdu en fréquentation et ne sont plus les endroits privilégiés comme point de rencontre. Les joueurs disparaissent, les allées aussi… Au début des années 2000, l’Amicale de Plougasnou met en place des initiatives pour relancer le jeu et le faire découvrir au plus grand nombre sur les allées municipales, garantes du maintien de cette culture. Les animations permettent de faire découvrir le jeu auprès de 200 personnes par an et l’effectif des joueurs à Plougasnou a augmenté de façon significative pour arriver à 60 joueurs fin 2014. Une première expérience est menée cette année, avec l’accueil d’une dizaine d’enfants une heure par semaine dans le cadre des Temps Activités Périscolaires. 

Plougasnou, fer de lance des boules plombées dans toute la région, pourrait être porteuse d’un développement durable culturel et lutter contre la perte d’identité de ce patrimoine. Associé à une communication dynamique (dépliant touristique, signalisation, association avec les autres endroits d’accueil pour le tourisme, site internet dédié, …) cet endroit de référence, montrerait à tous (habitants et estivants) que les boules plombées ont leur importance dans notre région. Nous avons été étonnés de la méconnaissance des gens du pays sur ce jeu. Beaucoup ne savent pas que des allées existent derrière la salle municipale. Les anciens propriétaires d’allées de boules plombées rencontrés lors de nos recherches de documents, regrettent la disparition des allées au fil des années et s’inquiètent du risque de l’extinction du jeu. Ils portent un grand intérêt à sa sauvegarde et recherchent activement des documents et photos pour l’espace exposition prévu dans la maison de la boule plombée.

Cet endroit, vivant et ouvert toute l’année, permettrait d’accueillir tous les joueurs de l’amicale et des alentours pour les parties quotidiennes, d’organiser les concours de Plougasnou sans déplacement des joueurs et de faire découvrir le jeu par la pratique ou en visitant l’espace exposition. 

La maison de la boule plombée
Suite à notre sollicitation, Nathalie Bernard, Maire de Plougasnou nous a demandé d’établir une proposition d’aménagement du terrain qui jouxte les allées existantes en les incluant dans le projet. L’aboutissement de ce projet permettrait :
• De mettre la commune de Plougasnou au premier plan de la représentation de ce jeu et patrimoine Breton avec un espace moderne pour mettre en avant ce jeu si ancien.
• De créer la première école de boules plombées pour les jeunes (comme l’ont très bien réussi les boules bretonnes des côtes d’Armor).
• Organiser des journées portes ouvertes toute l’année y compris pendant les périodes de vacances des estivants pour faire découvrir ce patrimoine. Le nombre d’allées nous permettrait d’accueillir beaucoup plus de joueurs.
• Accueillir les habitants de la commune en créant des séances d’accueil et d’initiation dédiées
• Créer des évènements pour le tourisme toute l’année avec séance de découverte du jeu et présentation via projection de films vidéo et animation. • Participer et organiser des échanges avec d’autres jeux Bretons (boules bretonnes, boule Nantaise, boule de fort,…).
• Organiser un rassemblement des boules plombées l’hiver avec les amicales de la région adhérentes ou non à la Fédération.

Découvrez l’animation de la première maquette du préprojet de la Maison de la boule plombée avec ses espaces d’accueil et ses quatre allées, qui est une première dans le monde des boules plombées.

 

L'Amicale Plouganiste des Boules Plombées

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire